Brafa Talks Logo

BRAFA Art Talks 2016

La Brafa aime la culture, et souhaite la partager!
Chaque jour à 16h, pendant la BRAFA, des conversations avec des personnalités reconnues de l’art, des musées, de la restauration et du marché de l’art.

La connaissance de l’histoire de l’art est aussi importante pour les amateurs, les collectionneurs que pour les marchands… Aussi, pour la troisième année consécutive, la BRAFA s’est associée avec l’asbl BIAPAL pour organiser les BRAFA ART TALKS, un cycle de conférences quotidiennes qui accueillent et donnent la parole à des personnalités fascinantes du monde de l’art. Conservateurs de musées, collectionneurs, restaurateurs et experts du marché de l’art se succèdent pour partager leur connaissance et leur expertise dans des domaines aussi vastes que la peinture moderne, les dessins anciens, les dernières techniques de restauration, l’égyptologie, les arts non européens, la décoration florale ou l’art d’investir…

La plus précieuse de toutes les monnaies antiques est à Bruxelles !

François de Callataÿ

23/01/2016

Par François de Callataÿ, chef de département à la Bibliothèque royale de Belgique, et membre de l'Académie royale de Belgique.

Avec le tétradrachme d’Aitna émis en Sicile vers 460 av. J.-C., la Belgique possède la monnaie antique qui aura le plus fait fantasmer les collectionneurs. Donnée en 1899 au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque royale de Belgique, cette pièce unique fit partie de l’incomparable collection de monnaies grecques formée par Lucien de Hirsch (1856-1887), lui-même fils unique de Maurice de Hirsch de Gereuth, l’un des hommes les plus fortunés de son temps. La conférence passe en revue les différents aspects (conservation, gravure, iconographie, intérêt historique) qui fondent la réputation universelle de cette monnaie. Honneur jamais accordé à un objet monétaire, le tétradrachme d’Aitna a fait l’objet en 2004, au Musée d’Israël de Jérusalem, d’une exposition spécifique qui lui était entièrement consacrée.  

Langue: FR 

Les Floralies de Gand 2016, un festival urbain dynamique

Dirk De Cock

24/01/2016

Par Dirk De Cock, CEO des Floralies de Gand.

Au printemps 2016, Gand accueillera les Floralies de Gand sous une nouvelle forme, plus dynamique et interactive, pour un nouveau festival urbain. Cette manifestation unique existe depuis 1809, avant même la création de la Belgique, et a lieu pendant dix jours. Cette année, elle réinvestira la ville. Le Quartier des Arts – le site Bijloke, la caserne Léopold, la Place Saint-Pierre et le parc de la Citadelle – se transformera en une immense fête florale et horticole dédiée à l'art floral belge et international, aux jardins d'inspiration urbains ou campagnards, à des projets artistiques contemporains et à diverses expositions. Interaction, expérience et tendances sont les mots d’ordre de ce festival exceptionnel qui recouvrira le centre-ville et les maisons de fleurs, de plantes et de végétaux. Dirk De Cock vous présentera l’histoire de cet événement prestigieux et en avant-première le déroulement de l’édition 2016.

Langues: NL / FR 

Estampes japonaises: chefs d’œuvre du musée Victoria & Albert à Londres

Julia Hutt

25/01/2016

Par Julia Hutt, commissaire d’art japonais au département Asie du Victoria &

Albert Museum à Londres

L’attrait des estampes japonaises du Victoria & Albert Museum à Londres, l’une des plus belles collections d’estampes japonaises et parmi les plus complètes au monde, continue à faire des vagues…

Les estampes Ukiyo-e sont non seulement les œuvres d’art japonaises les plus connues mais aussi les plus fascinantes. Incarnant le mode de vie de la période Edo (1615-1868), elles représentent des scènes de la vie quotidienne, du théâtre au voyage en passant par les fameuses scènes érotiques.

Julia Hutt proposera dans ce talk une plongée dans cet univers remarquable, tout à la fois surprenant et parfois provocant à travers une sélection choisie parmi les chefs-d’œuvre du musée.

Langue: ENG

En partenariat avec Apollo Magazine 

La force de l’avant-garde

Paul Dujardin

26/01/2016

Par Paul Dujardin, Directeur Général, et Sophie Lauwers, Responsable des expositions, BOZAR

En 2016, BOZAR se propose d’explorer l’esprit et l’héritage de l’avant-garde au fil de six expositions. Dans The Power of the Avant-garde, de grands artistes actuels comme Luc Tuymans, William Forsythe et Jeff Wall, entrent en  dialogue avec l’avant-garde ‘historique’ des alentours de la Première Guerre mondiale. L’art en Europe 1945-68.Affronter le futur, montre comment des artistes créant de part et d’autre du rideau de fer ont renouvelé l’art de façon similaire, notamment par le biais de mouvements comme Zero, le nouveau réalisme et l’utopie politique de 1968. Les mouvements d’avant-garde de l’après Deuxième Guerre mondiale ne se limitent d’ailleurs pas au continent européen. Le mouvement Gutaï, qui a vu le jour à Kyoto en 1954, jetait des ponts avec le mouvement Zero de Düsseldorf. Parallèlement à A feverish Era in Japanese Art, des sculptures de Pablo Picasso viennent modifier à tout jamais notre regard sur l’art sculptural.

Les artistes d’avant-garde ne déclenchent pas seulement une révolution formelle mais montent aussi au créneau sur le plan sociétal. Au cours de sa conférence, Sophie Lauwers esquisse les liens entre les deux grandes périodes de l’histoire de l’avant-garde. Elle aborde surtout les deux expositions qui ouvriront leurs portes en février 2016 : Theo Van Doesburg. Une nouvelle expression de la vie, de l’art et de la technologie et Daniel Buren. Une fresque. En jouant de zones de couleur, Van Doesburg et Buren brisent chacun à leur époque la frontière entre l’art et la vie, le musée et l’espace public.

Langues: NL / FR

La datation par carbone 14 dans l’Art - Des objets faux aux faux a priori

Celine Roque

27/01/2016


Par Emmanuel Vartanian, physicien, et Céline Roque, historienne de l’art, laboratoire Re.S.Artes (Regard de la Science sur les Arts et le patrimoine culturel) – Bordeaux

La datation par le carbone 14 est régulièrement utilisée dans le cadre de l'authentification des objets d'art depuis plusieurs décennies et elle a fait ses preuves dans la détection des faux fabriqués à partir de matériaux modernes.

Face au perfectionnement des techniques de faussaire, il est vrai que la technique présente des limitations qui obligent à un dialogue constant entre les experts des approches scientifiques et les experts du marché de l'art.

Ainsi, suite aux interrogations nées de la confrontation avec des objets problématiques, des idées fausses ont commencé à circuler, des a priori se sont faits jour. Emmanuel Vartanian et Céline Roque confronterons les a priori à la réalité scientifique et dévoileront quelques avancées récentes permettant de les dépasser…

Langue: FR

De Floris à Rubens - Dessins de maîtres d'une collection particulière belge

Stefaan Hautekeete

28/01/2016

Par Stefaan Hautekeete, Conservateur de la collection des dessins anciens aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, et en présence du collectionneur. Introduction par Dominique Allard, Directeur à la Fondation Roi Baudouin.

En écho à l’exposition présentée aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, une plongée au cœur de nonante dessins de maîtres flamands et hollandais, datant du XVIe ou début du XVIIe siècle. Collectionnées avec grand soin par leur propriétaire, ces feuilles appartiennent à l’une des périodes les plus fécondes et les plus riches d’invention dans l’histoire de l’art du dessin.

Parmi les feuilles présentées, on compte ainsi de rares esquisses de grands maîtres tels que Frans Floris et Peter Paul Rubens qui ont servi de modèle pour des gravures, des tableaux, des vitraux ou des tapisseries, des études de personnages de Hendrick Goltzius et de Cornelis De Vos ou encore, les paysages d’une grande minutie de Pieter Stevens et d’Adriaen Frans Boudewijns. La majorité de ces dessins n’a encore jamais été présentée au public.

Langues: NL / FR 

L'art comme stratégie d'investissement

Simonart Patricia

29/01/2016

Table ronde animée par Amid Faljaoui / Directeur du magazine économique Trends-Tendances, rédacteur en chef de CANAL Z, chroniqueur économique à la RTBF

réunissant les invités suivants:

- Harold t'Kint de Roodenbeke /Président de BRAFA

- Antoine de Séjournet de Rameignies / Administrateur de Capfi Delen Asset Management

- Luc Bertrand / Président du Comité exécutif de Ackermans & van Haaren

- Albert Baronian - Galerie Albert Baronian

Parmi les très nombreuses questions que se posent aujourd'hui les amateurs d'art, plusieurs concernent l'économie de l'art.

L’art peut-il est considéré comme une valeur refuge en cette période de taux d'intérêt bas ? Le timing est-il bon pour entrer dans ce marché ou une bulle dans le marché de l’art est-elle à prévoir ?
Au regard des autres placements classiques (actions, obligations), peut-on parler de l’art comme d’un marché spéculatif ? Investir en art est-il à la portée de tout le monde ? L’art est-il un marché assez liquide ?

 Autant de questions, et bien d'autres encore, qui feront l'objet d'un débat animé par Amid Faljaoui.

BRAFA ART TALKS INTERVIEWS : Sophie Lauwers sur Fontana

C. Pablo

29/01/2016

BRAFA ART TALKS INTERVIEWS SOPHIE LAUWERS ABOUT FONTANA (FR with ENG subtitles) from BIAPAL CHANNEL on Vimeo.

1824-2015: le Museo Egizio, du collectionnisme aux « connexions »

Alessia Fassone

30/01/2016

Par Alessia Fassone, Conservateur au Musée des antiquités égyptiennes de Turin

L’égyptomanie se propage particulièrement en Europe après la campagne de Napoléon en Egypte en 1798. C’est dans ce cadre que le Consul de France en Egypte, Bernardino Drovetti, forme sa collection, qu’il vendra aux rois de Savoie en 1823. Dès l’installation de la collection dans la capitale du Piémont, un grand nombre de savants renommés s’appliquent à l’étude de ses pièces dont le célèbre Jean-François Champollion, déchiffreur des hiéroglyphes.

Le Musée des Antiquités Égyptiennes de Turin est, comme celui du Caire, totalement consacré à l’art et à la culture de l’Égypte ancienne. Il est devenu l’un des principaux centres d’études égyptologiques en Europe. Alessia Fassone, au travers de différents chefs-d’œuvre du musée, nous expliquera comment la recherche des relations entre les objets, les contextes de leur provenance et le réseau de partage des connaissances avec les institutions internationales continue à révéler des secrets extraordinaires de la culture égyptienne.

Langue: FR

Le MEG (Musée d'ethnographie de Genève): histoire de collections, de passions et de chefs-d’œuvre

Boris Wastiau

31/01/2016

Par Boris Wastiau, Directeur du Musée ethnologique de Genève

Le nouveau MEG (Musée d'ethnographie de Genève) est le dernier-né des musées suisses. Riche de 70.000 objets issus de plus de 1500 cultures des cinq continents, il a depuis rencontré un franc succès tant auprès du grand public que des spécialistes. Mais pourquoi tant d'objets exotiques dans une ville et dans un pays qui n'eurent jamais de colonies ? 

Du cabinet des curiosités de la bibliothèque du Collège Calvin à la Genève internationale, le directeur du MEG, qui est aussi professeur titulaire en Arts religieux africains à l'Université de Genève, balayera trois siècles de provenance et de projets muséographiques.

Langue: FR

En partenariat avec Tribal Art Magazine

 


Boris Wastiau (Part.1): Le nouveau MEG

Boris Wastiau (Part.2) : Histoire et chefs d’oeuvre des collections

BRAFA ART TALKS INTERVIEWS ALESSIA FASSONE SUR UNE STATUETTE EN BRONZE REPRESENTANT HORUS

Vyxienh Alain

01/02/2016

BRAFA ART TALKS INTERVIEWS François de Callataÿ sur l’oeuvre de Jan Fabre

Vyxienh Alain

01/02/2016

BRAFA ART TALKS Interviews Boris Wastiau sur une oeuvre de Léon Spillaert

Bairiot Emmanuel

19/02/2016

Les BRAFA Art Talks sont une initiative commune de la BRAFA et de BIAPAL

Suivez-nous sur www.brafa.be et sur Facebook pour regarder toutes les vidéos.

Avec la générosité de

En partenariat avec

BRAFA Art Talks 2015


Picasso érotique, une exposition scandaleuse ?

01/02/2015

Dominique Dupuis-Labbé

Par Dominique Dupuis-Labbé
Chef du bureau des acquisitions, de la restauration, de la conservation préventive et de la recherché, Direction générale des patrimoines, Sous-Direction des collections, Service des musées de France

Illustrated artwork: Pablo Picasso : Le baiser, 1925 © Musée Picasso

L’érotisme est le fil rouge de l’oeuvre de Picasso, dans lequel la création artistique et la pulsion sexuelle sont confondues. Ne disait-il pas : « L’art n’est jamais chaste, on devrait l’interdire aux ignorants innocents, ne jamais mettre en contact avec lui ceux qui n’y sont pas suffisamment préparés. Oui l’art est dangereux. Ou s’il est chaste, ce n’est pas de l’art1 ».
De la série de dessins consacrés aux maisons closes, en 1899 et 1900, aux étreintes sépulcrales des années 1970, Picasso n’a jamais cessé de se poser la question de l’affrontement sexuel hommes/femmes et celle des limites entre l’érotisme et la pornographie qui lui permettait, en outre, de jouer avec la représentation du corps.
Dominique Dupuis-Labbé tentera de répondre à ces questions à travers les oeuvres phares et la construction de l'emblématique exposition Picasso érotique, présentée à la Galerie nationale du Jeu de Paume à Paris, en 2001.
  
1 Picasso cité Antonina Vallentin, Picasso, Paris, Albin Michel, 1957, p.273

Langue : FR

 

En partenariat avec : Juliette & Victor

Avec le soutien du Service culturel de l’Ambassade de France en Belgique



Part I: La construction de l'exposition

  


Part II: L'Erotisme dans l'oeuvre de Picasso
.
  

Un nouveau regard sur la section mobilier au Victoria & Albert Museum

31/01/2015

Nick Humphrey

Par Nick HUMPHREY
Commissaire de l’exposition Furniture 1400-1700, Victoria and Albert Museum, Londres

© The Victoria & Albert Museum

Depuis 2001, le musée Victoria & Albert à Londres, a progressivement réaménagé ses galeries de design et d’art décoratif. La plus récente, consacrée au mobilier occidental, a opté pour une approche radicale: c’est la seule galerie au monde examinant de manière didactique les techniques de construction et de décoration, telles que la marqueterie jusqu’aux impressions récentes en 3D. Nick Humphrey, co-commissaire de la galerie, développera l’aspect créatif de celle-ci et explorera certaines de ses pièces les plus passionnantes.

Langue : ENG
 
En partenariat avec : The Antiques Trade Gazette

 

Tracer en or et en argent : dessins hollandais et flamands à la pointe de métal du XVe au XVIIe

An van Camp

30/01/2015


Présentation du département des dessins et gravures du British Museum
Par An VAN CAMP
Conservatrice des dessins et gravures hollandais et flamands – British Museum


Tracer en or et argent : dessins hollandais et flamands à la pointe de métal du XVe au XVIIe siècle
Par An VAN CAMP
Conservatrice des dessins et gravures hollandais et flamands – British Museum

An van Camp présentera une sélection de dessins dont ceux qui seront repris lors de la prochaine exposition “Drawing in Silver and Gold: From Leonardo to Jasper Johns” à la National Gallery of Art de Washington (Mai-Juillet 2015) et au British Museum à Londres (Septembre-Décembre 2015). Les oeuvres, prêtées par différents musées internationaux (d’Europe et des Etats-Unis) pour cette exposition, ont pour thème les dessins réalisés à la pointe de métal. Il s’agit d’une technique peu connue où le dessinateur utilise un stylet en métal pour dessiner sur une feuille enduite d’une base abrasive. Cette technique permet d’aboutir à un résultat très délicat, à des oeuvres raffinées souvent très détaillées et de réaliser des dessins anciens admirés dans le monde entier. Bien que ce soit une technique très méticuleuse, celle-ci était largement utilisée au 15ème siècle par des artistes de la Renaissance flamande tels que Jan van Eyck, Rogier van der Weyden et Gérard David. Ce procédé fut encore utilisée au XVIe siècle, principalement, par des artistes et graveurs itinérants de portraits tels que Hans Bol, Hendrick Goltzius et Jacques de Gheyn II. Rembrandt a encore dessiné à l’aide d’une pointe de métal dans les années 1630 mais dès la fin du XVIIe siècle cette technique fut laissée à l’abandon au Pays-Bas.
Cette conférence présentera une vue globale de cette technique et de son usage au Pays-Bas du XVe siècle jusqu’au XVIIe siècle.

Langue : ENG

En partenariat avec : Apollo

La restauration de l’Agneau Mystique : un moment privilégié pour l’étude d’une oeuvre d’art

ANNE VAN GREVENSTEIN-KRUSE et LIVIA DEPUYT-ELBAUM

29/01/2015

Par Anne VAN GREVENSTEIN-KRUSE
Professeur émérite de conservation et de restauration à l’Université d’Amsterdam (Université Amsterdam)


© lukasweb
  
Le retable de l'Agneau Mystique des frères van Eyck (1432), est extraordinaire par la beauté de sa technique d'exécution et par son histoire mouvementée, ayant survécu l'iconoclasme en 1566, l'exil à Paris (1794-1816), à Berlin (1816-1920) et les mines de sel de Altaussee pendant la seconde guerre mondiale. La dernière grande restauration en 1950-51 sous la direction de Paul Coremans, fondateur de l'Institut Royal du Patrimoine Artistique à Bruxelles, reste un exemple fondamental de la collaboration entre historiens d'art, scientifiques et restaurateurs. La recherche menée dans la Cathédrale St Bavon en 2010-2011, constitue le chemin préliminaire vers le projet de restauration actuel qui a lieu dans le Musée des Beaux-Arts de Gand.

Par Livia DEPUYDT-ELBAUM 
Restauratrice en charge de la restauration de l’Agneau Mystique à l’Institut royal du Patrimoine artistique
For English subtitles, click the CC button located down right of the video player.



L'étude et le traitement de conservation et de restauration du retable de l'Agneau Mystique peint par les frères van Eyck, constitue un moment privilégié pour la connaissance de cette œuvre exceptionnelle.
Le traitement des revers nous a permis de faire des nouvelles découvertes au niveau de la technique d'exécution de l'œuvre : tant au niveau de son support, qu'au niveau de son exécution picturale.
L’approche progressive et approfondie du traitement, le nettoyage des revers des volets et de leurs cadres, l’observation des couches picturales, les nouvelles techniques d’examen et d’analyse, nous ont permis de déceler que d’importantes zones avaient été complètement repeintes dans le passé.
L'étude et le dégagement des couches picturales originales, nous permettent actuellement d'avoir une meilleure compréhension et vision d’ensemble de l'œuvre et enfin de révéler l'art des Frères Van Eyck dans toute sa splendeur.

Langues : ENG/FR/NL

En partenariat avec : De Standaard/ La Libre Belgique

Lightopia, une histoire du design des luminaires

28/01/2015

Jolanthe Kugler

Par Jolanthe KUGLER
Conservatrice au Vitra Design Museum et commissaire de l’exposition Lightopia

Lightopia © Vitra Design Museum

Durant le siècle dernier, l’apparition de la lumière électrique a révolutionné notre monde. Cette Invention a transformé nos villes, engendré de nouveaux styles de vies et de travail et est devenu un catalyseur de progrès pour l’industrie, la médecine et la communication. Les nouvelles technologies d’éclairage nous apportent actuellement de profonds changements dans le domaine de la lumière artificielle. Cette thématique est le sujet de l’exposition “Lightopia” du Vitra Design Museum. Il s’agit de la première étude détaillée sur le sujet de l’éclairage, proposant des exemples dans les secteurs de l’art, design, architecture et de nombreuses autres disciplines. La conservatrice Jolanthe Kugler nous donne un aperçu des concepts et idées fondamentales sous-jacentes à la conception de l’exposition.

Langue : ENG

En partenariat avec : Résidence

 

Entretien sur le monde des diamants, des pierres précieuses et de la joaillerie

Jean Boghossian

27/01/2015

Par Jean BOGHOSSIAN, joaillier, artiste et mécène et
Christian VROUYR, 
Secrétaire général de la BRAFA

Diamants, rubis, émeraudes... la beauté éternelle des pierres précieuses. Le cheminement et les secrets d’un grand professionnel, illustré d’expériences et de souvenirs personnels. Questionnements et discussion ouverte sur le monde des diamants, des pierres précieuses et de la joaillerie.

Langues: ENG/FR

En partenariat avec: Tendencias del Mercado del Arte

Passion et transmission, le collectionneur, acteur de la préservation de notre patrimoine

Thomas Leysen

26/01/2015

Par Thomas LEYSEN, Mécène et collectionneur et
Dominique ALLARD, Directeur à la Fondation Roi Baudouin 

De tout temps, le collectionneur s’est préoccupé de notre patrimoine. A partir du XIXe siècle, il est devenu un acteur essentiel pour sa sauvegarde. Thomas Leysen, mécène et collectionneur et Dominique Allard, directeur à la Fondation Roi Baudouin, évoquent d’éminents amateurs d’art qui se sont mués en fondateurs de nos collections publiques.

   
Langue : FR

En partenariat avec : COLLECT Arts Antiques Auctions

Histoire des acquisitions des collections africaines du Musée du quai Branly

Hélène Joubert

25/01/2015

Par Hélène JOUBERT 

Conservatrice en chef, Responsable de l’Unité patrimoniale des Collections Afrique au musée du quai Branly et Professeur à l’Ecole du Louvre

Cet exposé illustré d’un catalogue d’œuvres choisies des collections africaines du Musée du quai Branly retracera les différents moments d’une histoire des politiques d’acquisition des collections nationales françaises de 1878, date d’ouverture du musée d’Ethnographie du Trocadéro, à aujourd’hui. Musée de référence par la richesse, la qualité et la diversité de ses collections, la qualité de ses expositions, l’importance de sa fréquentation, le musée du quai Branly s’inscrit dans le paysage des grands musées français, à l’instar du musée du Louvre, Beaubourg ou le musée d’Orsay. Il appuie cette réussite en grande partie sur l’envergure géographique et culturelle de ses propres collections constituées au fil d’entreprises personnelles ou collectives, explorateurs, aventuriers, commerçants, missionnaires, militaires, administrateurs, ethnologues et chercheurs, politiques, collectionneurs et amateurs, conservateurs et marchands, qui ont contribué à lui donner au fil du temps une identité qui s’inscrit dans l’Histoire du XIXe au XXIe siècle.
  
Langue : FR

En partenariat avec : TRIBAL ART Magazine

Avec le soutien du Service culturel de l'Ambassade de France en Belgique

Paquebots et Art Déco, une traversée d’exception

24/01/2015

Brigitte Saby

Par Brigitte SABY
Architecte d’intérieur et décoratrice

Illustrated painting: Marin-Marie (1901-1987) – Le Normandie dans le port de New York


L’histoire envoûtante des paquebots mythiques, de leurs croisières transatlantiques dans les années folles, de leurs savantes répercussions sur les arts décoratifs et l’architecture internationale et de la force de leur impact technique, esthétique et culturel. Somptuosité et prestige d’un style singulièrement identifiable, qui va propager à travers le monde des images d’évasion et de luxe, construites autour du rayonnement de ses créations raffinées de décors et de mobilier qui marqueront définitivement, par la qualité exemplaire de leur réalisation, l’histoire de l’architecture et du design.
  
Langue : FR

 

En partenariat avec : L’Eventail

Avec le soutien du Service culturel de l'Ambassade de France en Belgique

The BRAFA Art Talks are a common organisation of BRAFA and BIAPAL

Please follow us on www.brafa.be and on Facebook to watch the videos of all the talks from end February.

With the generosity of

In partnership with

BRAFA Art Talks 2014


What a mask can say: thoughts on the iconography of a RMCA Luba masterpiece

24/01/2014


By Dr Julien VOLPER, art historian, researcher and assistant curator of the section of ethnography at the Royal Museum for Central Africa in Tervuren (RMCA)

The famous horned helmet mask collected by Oscar Michaux in the 1890s is one of the most important pieces in the collection of the Royal Museum for Central Africa. Many questions are raised by this work of mysterious beauty. In his lecture, Julien Volper will develop a number of themes arising from his detailed study of the mask.

In partnership with Tribal Art Magazine

The Enchanted Pose rediscovered – When a Magritte hides a Magritte...

23/01/2014


By Michael Duffy, Painting Conservator, and Danielle Johnson, Curatorial Assistant, Department of Painting and Sculpture - Museum of Modern Art, New York


During the preparation of the exhibition ‘Magritte: The Mystery of the Ordinary, 1926-1938’, held in New York until January 2014, the MOMA team found a hidden Magritte under another Magritte. After scientific studies and graphic comparisons, MOMA and the Art Institute of Chicago were able to assign these hidden fragments to a painting called ‘La Pose enchantée’(‘The Enchanted Pose’) (1927). The adventure did not stop there because there are still two fragments, hidden in existing collections. This painting can only be recomposed in its integrity when these are found. Michael Duffy, the restorer who discovered this hidden treasure, and Danielle Johnson, assistant curator of the department of painting and sculpture at the Museum of Modern Art will come from New York specifically to share this adventure that led to the identification of these fragments of ‘La Pose enchantée’.

In partnership with Le Vif/L’ExpressKnack

Living with Style

22/01/2014


By Axel Vervoordt, gallery owner, antique dealer, interior designer....

Axel Vervoordt is considered one of the most original and adventurous collectors and dealers of our time. His is known worldwide for the extraordinary design of his stands at major international exhibitions and his curation of exhibitions in Venice. He appreciates the universal and timeless quality in art, and has a particular gift for creating relationships between art objects. His business has grown into an international company with 100 employees specializing not only in art and antiques, but also in interior design. The company now has its own Home Collection and a contemporary art gallery. In his lecture at BRAFA he will elaborate on 30 images from his exhibitions, reviving the Vlaeykensgang in Antwerp and the castle of Gravenwezel. He will share with us his passion for life with art.

In partnership with COLLECT AAA

Treasures to hand down, wonderful stories to share

21/01/2014


By François Schuiten, comic book artist and scenographer, and Dominique Allard, Director of the King Baudouin Foundation

The King Baudouin Foundation’s devotion to the transmission of cultural heritage is encapsulated by the works by Victor Horta, François Schuiten and Didier Comèsthat it is exhibiting this year. The Foundation has invited François Schuiten to discuss his own story with you: why donate? What difficulties has the group encountered? Dominique Allard, director of the King Baudouin Foundation, will share his experience of working with the Foundation’s collection.

In partnership with La Libre BelgiqueTrendsTrendsTendances

Shipwrecked Secrets: Rediscovering the Ancient World along the Maritime Silk Route.

01/02/2014

By Nikolai von Uexkull and Alex Ford, ocean explorers

In the warm tropical seas of South East Asia, there is a world of adventure, ancient shipwrecks, trade routes, and precious cultural finds. Nicolai von Uexkull and Alex Ford are committed to the preservation of cultural heritage, sensitivity to marine ecosystems, and fostering safe working practices.  They have discovered a number of shipwrecks, between 250 to 1000 years old, several of great historical and cultural significance. 
This talk will give fascinating insights into ancient trade routes in Asia, and will be illustrated with field images, artefacts and stories.

In partnership with Tendencias del Mercado del Arte

The Conservation Process for Antique Tapestries

31/01/2014

By YvanMaes De Wit, Director of the Royal Tapestries Manufacturers De Wit

The conservation of a tapestry involves cleaning, visual integration, lining, hanging and storing. All these aspects will be discussed and documented with pictures.

In partnership with HALI Magazine

 

New insights into the paintings and drawings of Hieronymus Bosch

30/01/2014

By Prof.Dr. Fritz Koreny, former Curator of German and Dutch drawings at the Albertina Graphic Collection (1971-2000) and Professor at the Institute of Art History at the University of Vienna.

Critical research that has compared Bosch's drawings on paper to the underdrawing of his panel paintings (documented by Infrared-reflectography) shows that a number of paintings previously directly attributed to the artist can no longer be claimed as signature works: Dr Koreny will share his insights on these new discoveries.

In partnership with Weltkunst - Kunst & Auktionen - Artinvestor 


The History and Evolution of Interior Decoration from 1850 to today

28/01/2014

By Gerald WATELET, stylist, TV presenter, chef, and… interior designer

Creativity has been a human characteristic since the beginning of time, and consciously or unconsciously, people have always embellished their surroundings, aiming to make their personal space welcoming, safe and full of energy for themselves and all those they invite inside.
Culture, means and taste – whether good or bad – are irrelevant here, for each one of us strives to create a ‘stage’ of sorts for our lives. It is this scene-setting we are concerned with; how it occurs and how it evolves; what sort of ‘coming together’ is involved in the trade of the ‘ensemblier’ or interior designer.

In partnership with Elle Décoration Belgique / Art & Décoration

Leonardo da Vinci and The Book Of Doom

26/01/2014

By Simon Hewitt, Oxford-trained art historian and art-market journalist since 1985

An investigation into the origins of Leonardo's recently discovered Portrait of Bianca Sforza (1482/3-96) – illegitimate daughter of Ludovico Il Moro, Duke of Milan – produced for the Sforziada, one of the most lavish history books of the Renaissance. How did Leonardo become involved in illustrating the Sforziada? Why is the book now in the Polish National Library in Warsaw? What secrets does Sforziada illuminator Gianpietro Birago reveal about Leonardo, life at Il Moro's court, and the identity of Leonardo's only male portrait, The Musician? And what makes the Sforziada a 'Book of Doom'?

In partnership with Connaissance des Arts

The BRAFA Art Talks are a common organisation of BRAFA and BIAPAL

Please follow us on www.brafa.be and on Facebook to watch the videos of all the talks from end February.

With the generosity of

In partnership with